La céramique et sa décoration

Le mot céramique désigne une terre cuite ayant subi, sous l’action de la chaleur, une transformation définitive et s’applique à deux grandes familles de matières : les pâtes poreuses, qui comprennent les différentes sortes de faïences, et les pâtes imperméables qui rassemblent les porcelaines et les grès (dont le grès cérame ingélif, pour l'extérieur).
La plupart des émaux céramiques correspondent aux couleurs vitrifiables dites "de petit feu" appliquées sur l’objet en céramique, de préférence déjà émaillé. Les couleurs traditionnellement utilisées pour la peinture sur céramique se présentent sous forme de poudre.  Elles sont principalement composées d’oxydes de métal et de fondant qui les fixent au corps de l’objet lors de la cuisson (vers 800° C). Ces couleurs pulvérulentes sont délayées soit avec de l’eau, soit avec des résines et liquides huileux (médiums et essences). Le pinceau, la plume, l'éponge synthétique et l’aérographe sont les principaux instruments utilisés par le décorateur sur céramique. Pratiquement toutes les techniques qu'il emploie sont connues depuis longtemps et se développent dès le XVIIIe siècle grâce à l’essor des manufactures de faïence et porcelaine.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​​




 

L'intérêt des décors sur céramique réside notamment dans le fait qu'ils sont inaltérables, car cuits à haute température et par conséquent littéralement vitrifiés.  

Un exemple de panneau mural décoratif avant / après fabrication

(composition adaptée sur mesure d'après photos transmises par le client) :

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Exemple de décor en progression avec ce portrait de star exécuté sur

une grande plaque de céramique 60 x 60 cm (commande de fan) :

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Retrouvez ci-dessous toutes les étapes de la fabrication illustrées

(document à télécharger) :

© 2020 Frédéric Veançon

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now